Zoom sur…le salut

Bonjour à tous,

Après notre Zoom sur…le hakama, nous continuons notre petite série d’article sur les us et coutumes de l’aïkido.
Parmi ces derniers, il est un geste auquel est confronté le débutant dès son arrivée et avec lequel il doit se familiariser rapidement : le salut.

Nous manquons cependant parfois de temps pour en expliquer toutes les subtilités et dans les premiers temps de la pratique, il est souvent adopté par mimétisme. Mais puisque nous disposons cette saison de beaucoup de temps, profitons-en pour remédier à cette potentielle lacune !

Pourquoi saluer ?

Le salut, rei en japonais, est une marque de respect. L’aïkido étant issu d’une tradition martiale japonaise, les relations entre personnes sont régies par des codes sociaux, connus et acceptés de l’ensemble, permettant au groupe d’agir en harmonie : l’étiquette.

« Pour diriger une troupe animée de ces instincts agressifs sans qu’elle ne tende à la désintégration, des règles se sont avérées nécessaires. L’étiquette et la discipline, probablement nées de ce besoin, permettent le fonctionnement harmonieux de ces règles »
(N. Tamura, Aïkido, étiquette et transmission, p. 34).

Ainsi, « Rei englobe les notions de politesse, courtoisie, hiérarchie, respect, gratitude. Reigi (l’étiquette) est l’expression du respect mutuel à l’intérieur de la société. » (ibid).

Au Japon, les salutations revêtent des significations multiples et permettent notamment de se dire bonjour, de se remercier, de s’excuser, d’effectuer une requête, etc.
Embrassades, poignées de main ou « check » ne rentrent pas dans les codes de cette culture. Et si, au Japon, les salutations peuvent être également adressées à des divinités selon la religion de ses habitants, il ne s’agit en aucun cas, lors de la pratique au dojo, d’une marque de soumission ou de déification.

« La pratique d’un art martial commence et se termine par la courtoisie et le respect des autres, présents physiquement ou dans notre mémoire (pensée déférente envers les maîtres défunts), et de soi-même »
(R. Habersetzer, Iaido, l’art de tirer le sabre, p. 67)

Dans la pratique martiale, le salut est effectué aussi bien depuis la position assise que debout. La position assise, seiza (de Sei, correct, et Za, assis sur les genoux) est très codifiée : assis sur les talons, la colonne vertébrale droite, les jambes sont repliées sous soi. Traditionnellement, on laisse un espace large de deux poings entre les genoux (un seul pour les femmes, comme l’indique N. Tamura dans Aïkido, étiquette et transmission, p. 41). Enfin, les yeux sont ouverts, la bouche fermée et la respiration calme.

Si cette attitude peut paraître très rigide et stricte au premier abord, elle a toutefois une raison d’être : elle permet d’obtenir une position correcte du bassin, et par là-même une attitude correcte pour l’ensemble du corps.

 « Bien plus qu’un simple geste rituel, c’est avant tout un effort de recueillement sur soi-même, et de prise de conscience de l’autre dans la mesure où il y a un effort physique, une posture correcte et rigoureuse à adopter afin de se présenter dans une attitude pure, le corps bien ordonné autour de son centre »
(C. Tissier, Aïkido initiation, p. 11)

Ainsi, outre une attitude correcte et respectueuse, elle permet au pratiquant de se préparer à la pratique en calmant son mental et son corps ; c’est également un moment de pause marquant la transition entre la vie quotidienne et le dojo.

Quand saluer ?

Avez-vous déjà remarqué le nombre de fois où vous effectuez un salut lors de la pratique ? Cette marque de respect est omniprésente et s’effectue :

  • Lorsque l’on monte sur le tatamis, tourné vers le kamiza (« haut mur » ou mur principal) et le professeur s’il est présent. Lorsqu’il s’agit d’un dojo traditionnel sans tatamis, ce salut peut s’effectuer dès lors que l’on rentre dans le dojo,
  • Lorsque le cours débute et que les élèves sont alignés devant le professeur et le kamiza,
  • Lorsque le professeur termine sa démonstration,
  • Lorsque vous invitez un partenaire pour pratiquer ou que vous le quittez,
  • Pour remercier le professeur de vous avoir prodigué un conseil,
  • Lorsque le cours prend fin et que les élèves sont à nouveau réunis, alignés devant le kamiza,
  • Lorsque vous quittez le tatami ou le dojo.

Autant de raisons pour apprendre à le faire correctement !

Comment saluer ?

Debout (tachi rei ou ritsu rei)

Debout, le dos est droit et les talons sont joints. Les mains le long du corps, on incline le buste légèrement. On s’inclinera un peu plus lorsque l’on salue en entrant sur le tatami ou dans le dojo (N. Tamura, Aïkido, étiquette et transmission, p. 38).

Si l’on possède un sabre avec soi et que l’on fait le salut au kamiza, le sabre, d’abord tenu dans la main gauche tranchant vers le haut, passe dans la main droite, tranchant vers le bas, avant de s’incliner (R. Habersetzer, Iaido, l’art de tirer le sabre, p. 68).

Enfin, si l’on possède un jo, celui-ci reste dans la main droite, un tiers dépassant sous l’aisselle, le reste devant soi, la main tenant le jo par le bas. On incline alors le buste.

Assis (za rei)

Depuis la position debout, on plie d’abord le genou gauche, puis le genou droit.
Une fois en position seiza, les deux mains sur les cuisses, on pose d’abord la main gauche, puis la main droite, « la [main] droite restant disponible jusqu’au dernier moment pour dégainer le sabre » (C. Tissier, Aïkido initiation, p. 12).
En posant les mains, « les pouces et les index se touchent de manière à former un triangle » (N. Tamura, Aïkido, étiquette et transmission, p. 43).
Puis on baisse le buste, en gardant le dos droit et en faisant attention à ne pas décoller les fesses des talons.

Si vous possédez un sabre, celui-ci sera placé sur votre droite (garde vers le haut, tranchant vers vous) pendant le salut.

Si le déroulé vous paraît encore obscur, voici une vidéo explicative de Guillaume Erard sur la manière de saluer (sans armes) :

Le salut à l’arme (to rei)

En aïkido, lors de la pratique aux armes, et en particulier au sabre (qu’il s’agisse d’un bokken ou d’un iaito), on débutera en saluant ce dernier, puisqu’il va également nous permettre d’apprendre et de nous perfectionner.

Si l’on salue debout, le sabre étant sur sa hanche gauche, on le porte à l’horizontal devant soi, au niveau des yeux, garde vers la droite, tranchant vers l’extérieur ; puis on incline légèrement le buste.

Il en va de même en position assise (en début de cours, car cela variera en fin de cours, comme nous le mentionnerons plus loin) : à genoux, on posera le sabre devant soi, garde vers la droite, tranchant vers l’extérieur, avant de s’incliner, comme l’illustre cette vidéo :

Toutefois, à la fin du cours, en position assise, on placera l’arme à la verticale devant son genou droit, garde vers le haut, avant de le faire basculer à l’horizontal, garde vers la gauche, tranchant vers soi. Après le salut, on le récupèrera en le basculant à nouveau à la verticale, comme ceci :

Pour compléter…

Le salut pourra être accompagné, selon les dojo, d’un « Rei » sonore (« Saluez ») ou d’un « Onegai shimasu » (« Je m’en remet à vous » ou « Je sollicite votre bienveillance », version polie de « S’il vous plait »).
Le salut final pourra quant à lui être accompagné d’un « Rei », ou d’un « Domo arigato » / « Domo arigato gozaimashita » (« Merci beaucoup » cérémonieux).
Si vous avez peur de faire un faux pas, n’hésitez pas à demander à vos partenaires ; vous pouvez également adresser un salut silencieux, qui n’en atténuera pas le respect que vous portez à la personne !

Voilà un long article, qui nous l’espérons, ne vous semblera ni trop rébarbatif, ni trop technique. A très bientôt et prenez-soin de vous,

Céline

1 réflexion sur « Zoom sur…le salut »

  1. Bises à tous, en espérant se retrouver bientôt.
    Il me reste du sanglier…
    Jacques

Répondre à Jacques Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close