Rencontre autour du rythme : la soirée !

Lundi 13 mars, nous avons eu le plaisir de recevoir de nombreux invités au sein de notre Dojo : l’association de Tai Chi et méthodes associées TCMA, la troupe ARABESK (danse d’expression africaine) et enfin le groupe de percussions Sidydia Ensemble, pour une soirée qui promettait d’être haute en couleur !

En effet, cette réunion interdisciplinaire avait pour but de s’interroger sur la notion de rythme, de façon ludique et créative. Comment trouver un rythme commun à ces différentes disciplines ? Était-ce au moins possible ? Et sur quelles rythmiques se basent l’aïkido, le Tai Chi ou encore la danse africaine ? En effet, si les pratiquants de cette dernière sont habitués à travailler avec des percussions, cela est moins fréquent pour le Tai Chi (bien qu’il puisse également se pratiquer sur un fond musical) ou encore l’aïkido.

Dans un premier temps, tous les participants à la soirée se sont donc retrouvés sur le tatami (une première pour certains, qui abordaient avec curiosité ce sol moelleux). Chaque groupe a travaillé de son côté un enchaînement de techniques ou de pas de danse qu’il avait mis au point en prévision de la rencontre : pour nous, aïkidokas, il s’agissait de réaliser un enchaînement Ikkyo/Shiho nage (sans projection)/Kote gaeshi/Sankyo et Irimi nage. Le moins que l’on puisse dire, c’est que réaliser cette suite de techniques sur fond de djembé est très déstabilisant ! Il était également très intéressant d’observer que la difficulté à se placer sur un rythme commun a fini par disparaître au fur et à mesure des enchaînements…et du lâcher-prise.

Le second temps était celui de la présentation, permettant d’observer et de découvrir les autres disciplines : toujours sur fond musical, chaque groupe a ainsi présenté son travail devant les autres. Le groupe de danse a brillé par son énergie et le groupe de Tai Chi par son unité et sa concentration… nous, aïkidokas, devions avoir l’air légèrement plus désordonnés, bien qu’il soit toujours difficile de se juger soi-même !
Enfin, l’ensemble des participants a été invité à se mêler aux autres, tout en pratiquant sa propre discipline, ce qui a permis d’assister à des scènes incongrues de pratiquants de Tai Chi évoluant joyeusement aux côtés de danseuses et recevant à leurs pieds des aïkidokas pleins de fougue. De petits exercices ont fini de sceller les liens entre les différents groupes avec bonne humeur et la soirée s’est poursuivie dans l’échange, avec de belles discussions et plusieurs démonstrations, toujours avec bienveillance et un brin de magie.

Voici quelques remarques et avis des aïkidokas à la fin de ce cours original :

« Dans chaque discipline, il y a une énergie : dans l’aïkido, ça tourne, puis ça explose…dans la danse, c’est toujours expressif et dans le Tai Chi, c’est présent et ancré bien qu’invisible.  »

« J’ai vu cela comme une vague, et je me suis laissé emporter.  La musique joue beaucoup aussi, et l’on se sent embarqué par le courant et l’ambiance… et l’on se sent bien. Cela permet même de mieux ressentir sa propre discipline. »

« Les danseuses suivent un rythme externe tandis que les pratiquants de Tai Chi et d’aïkido sont plutôt concentrés sur un rythme interne. Au début, avec la musique, ce n’était pas évident car cela faisait une sorte de cacophonie, où tous les rythmes (internes ou externes) se mélangeaient. La seule solution alors, c’était de se laisser aller, et de ne plus penser. »

De leur côté, les danseuses d’ARABESK nous ont confié :

« Nous avons l’habitude d’un rythme plus rapide – bien que là c’était déjà pas mal (rires) – et il est plus difficile pour nous de travailler et de faire certains mouvements sur des rythmes lents. C’était vraiment très intéressant. »

« Nous avons dû nous habituer à l’espace, et aux échanges entre les différentes personnes… au travail sur la confiance, qui s’est instaurée au fur et à mesure de la soirée, et aux différentes énergies, lentes et rapides ».

Pour leur part, voici ce qu’ont pensé les pratiquants de Tai Chi :

« Ce qui nous a un peu déstabilisé, c’était de travailler sur les tatamis. Nous avons l’habitude de pratiquer dans l’herbe ou sur du parquet, et là, sur les tatamis, c’est tout notre ancrage qui est modifié ! Il faut alors trouver un nouvel équilibre. »

« Dans le Qi Gong, on dit toujours que c’est la respiration qui emmène le mouvement. Si l’on sait respirer, on peut donc être confronté à n’importe quel rythme ».

« Je ne connaissais pas du tout l’aïkido. Je croyais que cela ressemblait au judo, avec ce côté très combatif. Ce n’est pas le cas, bien que l’on retrouve des principes et des valeurs très proches, très honorables ! C’est une vraie philosophie de vie, comme dans le Tai Chi ».

Enfin, le groupe de percussionnistes s’est également exprimé :

« C’était un bel échange, différent de d’habitude car nous sommes généralement plutôt dans une configuration de type spectacle. Nous avons donc dû être très à l’écoute, que ce soit entre nous dans le groupe, ou avec les autres disciplines, qui ont leur rythme. Nous nous sommes exercés à trouver le tempo de chaque discipline. C’était plus facile avec la danse, puisque nous avions déjà travaillé avec la troupe ARABESK, qui a pour base la danse africaine. Pour le Tai Chi, la musique doit être plutôt lente et douce, et l’on doit s’astreindre à ne pas jouer de façon trop puissante. Pour l’aïkido, les percussions créaient une atmosphère, et faisaient échos aux bruits des chutes sur le tatami, cela rendait super bien ! »

« Dès lors que l’on arrête de penser, le corps reprend un rythme et une énergie naturels. Le djembé est un instrument très vibratoire, qui amène une énergie et qui peut transcender les choses. En Afrique, certains sportifs sont encouragés par des musiciens, le rythme donnant une certaine motivation.  »


Nous remercions encore tous les participants, et espérons que chacun a pris plaisir à pratiquer, à découvrir et à échanger autour de ces différentes disciplines. C’est avec plaisir que nous réitérerons l’expérience !

Crédits Photos : Par ©AAC, tous droits réservés

1 réflexion sur « Rencontre autour du rythme : la soirée ! »

  1. Merci celine !! Magnifique article !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close